# 168 ème

 

Deux expériences réussies en 2 mois d'intervalle alors je vous passe le tuyau.
J'ai aidé à la guérison de mes orgelets en utilisant seulement mes Fleurs de Bach :)

orgelet-oeil
Image provenant de ce site

 

1ère expérience

Deux jours après un choc visuel (mes yeux ont vu une scène qui m'a beaucoup heurtée et mise à terre) j'ai senti la croissance d'un point douloureux, chaud et dur au coin interne de mon oeil gauche. De façon spontanée j'ai relié l'événement traumatisant à l'apparition de ce symptôme que je pensais être, par expérience, un début d'ORGELET.

La cause émotionnelle de ce mal physique étant pour moi une évidence, et cette maladie sans gravité, j'ai choisi de me soigner en première instance avec mes Fleurs de Bach. Sachant que si aggravation, j'irais consulter le médecin.

Depuis l'accident, je prenais du RESCUE NUIT et diverses fleurs dont SWEET CHESTNUT pour le sentiment d'anéantissement.

 

Sweet

 

 

J'ai consulté mon livre bible (réf en bas de page) pour voir quelle fleur était en correspondance avec la zone physique touchée ? Il s'agissait une fois de plus de SWEET CHESTNUT et voici comment je me suis soignée :

 

Sweet copieMoyenne

 

La crème n'entre jamais en contact avec l'intérieur de l'oeil. La préparation est toujours appliquée sous ma paupière inférieure. Le traitement a duré 5 jours. L'orgelet (furoncle ou abcès) n'a jamais mûri : :a4:

POURQUOI UN SYMPTÔME PHYSIQUE APPARAIT-IL MÊME APRES UNE PRISE DE FLEURS ?

Les Fleurs nous aident à retrouver une harmonie intérieure. Elle peut passer par l'évacuation d'un stress. Une possibilité est qu'il sorte en se manifestant par un symptôme physique. Chez moi, un stress de ma vision + un sentiment d'anéantissement ont créé un orgelet dans cette zone de l'oeil gauche. Mon traitement floral a permis à mon stress d'être éliminé. Il va sans dire que j'ai consulté ma kinésiologue préférée pour finir le job sur le plan corporel ainsi qu'un ostéopathe. On n'imagine pas les conséquences d'un stress majeur sur les différents niveaux de notre être.

 

Référence livre consulté : clic Z'annexes

re