# 187 ème

 

En lisant le commentaire de Capucine en bas de cet article : J'y arriverai jamais ! - je me suis dit plusieurs choses dans cet ordre :

  • Ah oui bien sûr OLIVE ! C'est évident ! Pourquoi n'y ai-je pas pensé ? :scratch:
    Simplement parce que j'ai rarement vu mes enfants fatigués. Je marche avec eux surtout en compagnie de copines et de leurs enfants, et en groupe ils cavalent comme des lapins.
    De fait cette fleur ne m'est pas venue à l'esprit sponstanément.

  • Toutefois dans le cadre d'une ballade strictement familiale (nous quatre), les lutins traînent la patte plus facilement. Les concernant, WILLOW et HORNBEAM seraient judicieuses pour les soutenir.
    De façon générale, je trouve la proposition d'OLIVE pertinente.

  • Avec tout ça j'en ai à nouveau conclu : "En fait il faudrait apporter toute la trousse de Fleurs pour répondre au besoin émotionnel de chacun. LOL !"
    Et là, j'ai repensé à cette allégorie imaginée par le Docteur Edward Bach pour présenter les "tempéraments des Fleurs". Je vous la retranscris dans sa totalité :

 

 16 promeneurs

 

Les conférences du Docteur Edward Bach
Extrait du livre des pages 25 à 28


 

Histoire des promeneurs (1934)

"Il était une fois, il y a bien longtemps, seize promeneurs qui traversaient une forêt.

Au début, tout se passa bien, mais après avoir marché un certain temps, l'un d'entre eux, AIGREMOINE s'inquiéta de savoir s'ils étaient sur le bon chemin. Plus tard dans l'après-midi, comme il faisait toujours plus sombre, MUSCADE commença à craindre qu'ils n'aient perdu leur chemin. Lorsque le soleil se coucha et qu'il fit encore plus sombre, et tandis que les bruits nocturnes de la forêt commençaient à se faire entendre, HELIANTHEME fut rempli de terreur, en état de panique. Au milieu de la nuit, comme on n'y voyait goutte, AJONC perdit tout espoir et dit : "Je ne peux plus avancer ; continuez, vous, moi je reste ici, là où je suis, jusqu'à ce que la mort me délivre de mes souffrances."

De son côté CHÊNE, bien qu'ayant lui aussi perdu tout espoir et pensant ne jamais revoir le soleil, dit :"Je lutterai jusqu'au dernier instant", et c'est ce qu'il fit avec acharnement. ALENE avait encore quelque espoir, mais par moments elle souffrait tellement d'incertitude et d'indécision qu'elle voulait d'abord suivre un chemin, puis un autre juste après. CLEMATITE avançait patiemment, d'un pas pesant et tranquille, mais se souciait fort peu de savoir si elle allait plonger dans un sommeil éternel ou réussir à sortir de la forêt. GENTIANE encourageait parfois la compagnie, mais à d'autres moments sombrait dans un état de désespoir et de dépression.

Les autres promeneurs n'eurent jamais peur de ne pas y arriver et s'efforçaient d'aider leurs compagnons de leur mieux.

BRUYERE était tout à fait sûre de connaître le chemin et voulait que tout le monde la suive. CHICOREE se préoccupait peu de l'issue de la promenade, mais s'inquiétaitt beaucoup de savoir si ses compagnons avaient mal aux pieds, étaient fatigués ou avaient assez à manger. PLUMBAGO ne faisait pas particulièrement confiance en sa capacité de jugement et voulait essayer tous les chemins pour être sûr qu'ils ne s'égaraient pas dans la mauvaise direction, et la petite et humble CENTAUREE voulait tellement alléger le fardeau des autres qu'elle était prête à porter les bagages de tout le monde. Malheureusement, elle portait généralement la charge de ceux qui étaient le plus à même de se débrouiller, parce qu'ils criaient le plus fort.

EAU DE ROCHE était tout feu tout flamme pour aider, déprimait un peu le groupe car elle critiquait tout ce que les autres faisaient de travers, et pourtant elle connaissait le chemin. VERVEINE ne l'ignorait pas non plus, bien qu'elle se fût quelque peu égarée, et s'étendait en long et en large sur l'unique accès qui conduisait hors de la forêt. IMPATIENS, elle aussi, connaissait bien le chemin du retour, si bien qu'elle s'énervait après ceux qui étaient plus lents qu'elle. VIOLETTE D'EAU était déjà passée une fois par ce sentier et savait le bon trajet, ce qui la rendait un peu fière et arrogante, du fait que les auttres l'ignoraient. Elles les considéraient comme quelque peu inférieurs.

Finalement, ils parvinrent tous à sortirent de la forêt.

AIGRMEMOINE avance à grandes enjambées sans prêter attention à rien et se moque de tout. MIMULUS ne connaît pas la peur. ROCK ROSE est, jusque dans les moment les plus sombres, l'image même du courage tranquille et serein. GORSE raconte aux promeneurs, dans la nuit la plus noire, les progrès qu'ils feront le lendemain, quand le soleil se lèvera.

Le CHÊNE reste inébranlable au plus fort de la tempête. Les yeux de CLEMATIS sont remplis de joie à la fin du voyage ; aucune difficulté ni revers ne peut décourager GENTIANE.

La BRUYERE a appris que chaque promeneur doit aller à son propre chemin et marche tranquillement en avant, pour montrer que c'est possible. CHICOREE, toujours prête à tendre la main, ne le fait que si on le lui demande, et s'exécute alors très calmement. PLUMBAGO connaît bien les petits sentiers qui ne mènent nulle part et CENTAUREE cherche toujours les plus faibles, dont la charge est trop lourde.

EAU DE ROCHE a oublié de faire des reproches aux autres et passe tout son temps à les stimuler. VERVEINE ne discourt plus, elle se contente d'indiquer le chemin en silence. IMPATIENS ne se hâte plus, mais flâne avec les derniers en s'accordant à leurs pas. Quant à la VIOLETTE D'EAU, plus proche de l'ange que de l'être humain, elle circule parmi ses compagnons, telle une chaude brise ou un splendide rayon de soleil, les bénissant tous." Dr Edward BACH (citation)

 

Traduction des Fleurs dans leur nom anglais par ordre de citation dans le texte :

  1. AIGREMOINE = AGRIMONY
  2. MUSCADE = MIMULUS
  3. HELIANTHEME = ROCK ROSE
  4. AJONC = GORSE

  5. CHÊNE = OAK
  6. ALENE = SCLERANTHUS
  7. CLEMATITE = CLEMATIS
  8. GENTIANE = GENTIAN

  9. BRUYERE = HEATHER
  10. CHICOREE = CHICORY
  11. PLUMBAGO = CERATO
  12. CENTAUREE = CENTAURY

  13. EAU DE ROCHE = ROCK WATER
  14. VERVEINE = VERVAIN
  15. IMPATIENS = IMPATIENS
  16. VIOLETTE D'EAU = WATER VIOLET


Renvois à des informations détaillées :

  • Téléchargement gratuit de cette histoire sur le cite BACH dans ce post : THE STORY OF THE TRAVELLERS
  • Référence détaillée de cet ouvrage : Clic Z'annexes
  • Mots Clés : fleurs de type ; histoire des promeneurs ; ouvrages en téléchargement gratuit ; émotions ; loisirs