# 202 ème

 


Le témoignage de Capucine (201) sur le bénéfice de sa prise de la Fleur GORSE m'a fait repenser à celui de Bernard BADOZ, entendu dans une émission de France Culture diffusée le 30/12/2015. Le voici retranscrit :

  • Extrait de l'émission SUR LES DOCKS : A Poligny : le don
    (reportage sur le Monsatère Sainte Claire de Poligny - Jura)
  • Replay sur le site de France Culture : clic

 

43:11 "Je vais vous faire une confidence. Il y a quelques années j'avais créé une manifestation viticole ici qui a pris une grande ampleur et lorsque j'ai créé cet événement, un moment donné je craquais. J'ai craqué. J'ai un ami qui m'avait appelé au téléphone, je me suis mis à pleurer comme un gamin. Je voyais le budget de cette fête qui montait qui montait et les recettes qui n'arrivaient pas. Et puis l'ami en question me dit "écoute, attends on est si près du but, de la réussite pour cette manifestation, tu ne vas pas te laisser abattre, viens on va se promener. Et puis on est passés devant le monastère des clarisses. On est rentrés au monastère et on est allés à la chapelle. Et juste les soeurs arrivaient pour l'office du soir. Et, on a écouté l'office des religieuses. Quand c'était la fin de l'office, on s'est levés, on est partis et je lui ai dis : "Ecoute Jean-Louis, je ne sais pas ce qui s'est passé mais je me sens tout neuf que je lui dit. Je ne sais pas, il s'est passé quelque chose que je lui dis." Et après j'ai continué et cette manifestation que j'étais en train de créer, elle est devenue la première manifestation viticole de France. Elle s'appelle La Percée du Vin Jaune. C'est incroyable je suis rentré complètement dépressif et je suis ressorti avec une pêche du tonnerre." 44:50

 

 

Les Clarisses de Poligny ; marionfleurs

 

Dans ce témoignage, nous trouvons plusieurs informations indiquant de choisir l'élixir GORSE et ce qu'il apporte en potentiel positif. A noter que Bernard BADOZ n'a pas ingéré la quintessence pour équilibrer ses émotions, mais a vécu un moment spirituel (âme) qui a réveillé en lui ses forces de guérison. Ce qui rappel le fait que TOUT EST DEJA EN NOUS et que les élixirs floraux ne sont qu'une aide extérieure pour STIMULER UN POTENTIEL D'AUTOGUERISON NATUREL.

 

  • Bernard BADOZ était confiant dans la création de son événement mais au fur et à mesure de l'accumulation des difficultés, son optimisme est sabordé jusqu'à ressentir un grand désespoir. Trop de complications l'amènent à penser qu'il n'y arriva jamais.
  • Vient le moment où il craque, pleure et semble décidé à tout arrêter. Il n'a plus envie de se battre parce qu'il n'y croit plus. Aucune amélioration n'est possible selon lui.
  • Expression d'un état de dépression et de souffrance. Il faudrait un miracle pour sauver l'affaire et encore !
  • Bernard accepte l'aide d'un ami sans pour autant croire à un changement. Ils vont se promener pour discuter.
  • Au cours de cette marche, ils participent à un office religieux. Temps de recueillement dans un espace clos et spirituel. A l'écoute des prières des soeurs clarisses, Bernard se laisse habiter par des paroles de foi et de lumière.
  • Le résultat est une résurrection. Il y a une libération d'énergie avec un état d'esprit très positif. Une vitalité en lui est relancée.

 

20:32 : "Lorsqu'on a une douleur ou un événement tragique dans la vie ou autre et bien on se tourne vers les Clarisses." 20:40

21:56 : Soeur : "Nous accueillons en nous beaucoup de souffrance qu'on vient nous partager. Beaucoup de désespoir. Beaucoup de joie aussi. (...) Nous accompagnons plusieurs personnes qui sont en train de mourir. Nous portons aussi plusieurs personnes malades. On vient nous les confier par téléphone, à la porte, par le courrier. Ce n'est pas comme ça : hop ça passe à toute vitesse ! nous les portons vraiment, en nous. (COMMENT ?) Par la prière, par l'amitié, par le souci, dans ce qui fait cette richesse de l'être humain, c'est de pouvoir dans une profondeur que nous ne soupçonnons pas être en lien les uns avec les autres." 23:05

 

Gorse évolution

 


Gorse / Ajonc (ulex europaeus) :
photos
Arbuste aux rameaux verts foncés-kaki-noir rigides.
Type buissonnant, érigé, dense et portant de fortes épines acérées.
Grande robustesse.
Fleurs jaune d'or en forme de petites flammes qui sortent en hiver (saison sombre)
Force/NRJ : projection du pollen sur les étamines + libération des graines des gousses (explosion)
 Petite

 

11:30 : "Quand on donne quelque chose aux soeurs clarisses ce n'est pas pour leur demander une grâce, c'est pour les remercier parce qu'on a une grâce permanente des soeurs clarisses sur Poligny. Elles ont une force en elles ces filles, vous ne pouvez pas vous imaginer. Elles sont ; c'est la joie de vivre. Vous les côtoyez, vous n'êtes jamais pessimistes à leur contact. Dans les conditions où elles vivent, dans leur monastère c'est quand même très strict. Elles sont pieds nus l'hiver dans leurs sandales, etc... C'est très dur comme vie monastique qu'elles ont, et malgré la dureté de leurs conditions de vie vous les voyez rayonnantes. Elles m'impressionnent." 12:23  

 

Que nous dit la littérature au sujet de GORSE ?
Voici quelques extraits de différents ouvrages passionnants :

 

RICARDO OROZCO *
- Jeter l'éponge  /  On ne peut plus rien faire  /  Renoncer
- Gorse implique un certain degré de lutte et la rédition face à des événements adverses
- Être défaillant ne signifie en aucune manière accepter, il s'agit plutôt d'une renonciation douloureuse vécue avec désespoir
+ Apporte une énergie activatrice

(La défaillance représente une étape préfigurant l'insuffisance considérée en tant qu'incapacité : LARCH)

 

PASCALE MILLIER **
- A quoi bon  /  Il faudrait un miracle  /  Personne ne peut m'aider
- Abandon de tout espoir d'amélioration de son état
- Pessimisme profond
+ Capacité à sentir la vie en soi
+ Espoir de renouveau
+ Espoir éternel qui jaillit comme le soleil qui se lève au petit matin
+ Foi en la vie
+ Violente stimulation pour sortir de l'apathie et réveiller la volonté

 

PHILIPPE DEROIDE ***
Apathie : sans espoir, sentiment que cela ne sert plus à rien
Dépression : résignation, découragement, abandon de tout espoir face aux épreuves
Guérison : manque de force pour essayer encore une fois quelque chose
Motivation : pour surmonter le sentiment de découragement et d'impuissance et pour recommencer à espérer
Persévérance : pour retrouver l'espoir face aux épreuves qui n'en finissent pas
Pessimisme : désespoir, découragement, résignation

 

Annie GUIBERT ****
La symbolique de l'Ajonc : espoir et confiance en la lumière dont nous sommes porteurs.
Cette fleur nous recontacte avec notre volonté propre de réessayer, d'agir encore.
Même avec une intervention extérieure positive, encourageante, la vraie volonté née de nous-mêmes.
Le désespoir sera remplacé par la confiance en un possible, le renouveau s'annonce.
Il s'agit de se refaire confiance et de refaire confiance en la vie.

 

* * * * * * * * * * * * *

Mon commentaire :
La chapelle des soeurs clarisses a été comme une enveloppe protectrice pour Bernard. Un espace voué à une intériorisation. Les prières et la foi des religieuses ont parlé à son âme qui a pu manifester le potentiel positif harmonisant : l'espoir. La lumière d'une profonde confiance, dans les ténèbres d'un moment souffrant. La manifestation spiritualisée et spiritualisante a agi en Bernard comme le message positif de la fleur de Bach GORSE/AJONC.

 

 16:02 : "Alors nous nous rendons à la chapelle. C'est le coeur de la maison.
C'est le lieu où les soeurs se réunissent plusieurs fois par jour pour la prière
et c'est de là que toute la vie qui est dans le monastère se répand." 16:18

Soeurs Clarisses et Gorse
 (c) photos : vitraux de l'Abbaye Saint Jean l'Evangéliste, Trizay (clic)