# 234 ème

 

 

- Vous avez un chalazion.

- Qu'est-ce que c'est exactement ?

- Sous votre paupière, il y a un canal glandulaire qui s'est bouché. L'huile ne peut plus s'en écouler, elle est contenue ce qui forme une poche et votre paupière est gonflée par l'inflammation. Le vôtre n'est pas gros mais il est préférable de le soigner. C'est un symptôme que l'on opère si les remèdes ne marchent pas.

Le traitement (allopathique) consiste à favoriser l'écoulement en mettant des compresses chaudes sur la paupière pendant 1/4 d'heure. Puis vous nettoyez l'oeil avec un sérum ophtalmique. Vous finissez avec une crème aux corticoïdes à déposer dans le sac de la paupière inférieure. Vous le faites trois fois par jour. Si pas d'amélioration dans 3 jours, revenez me voir.

 

En l'absence de Doc Homéopathe et d'une littérature homéopathique raccord sur le traitement de cette maladie, j'ai choisi de suivre la prescription alllopathique et de l'accompagner avec des Fleurs de Bach.

 

Concernant l'expression de la maladie j'ai suivi les propositions de Ricardo Orozco* :

  • CRAB APPLE : nettoyage
  • VERVAIN : inflammation aigüe, sur-expression
  • VINE : liquide contenu, tension

 

Concernant mon mal-être émotionnel qui aurait pu faire naître ce symptôme, je n'étais pas raccord avec la proposition de D. Krämer** - qui est l'essence WALNUT pour cette zone occulaire (paupière droite, intérieur). Alors j'ai fait le "vide" et c'est la Fleur MUSTARD qui m'est apparue avec le sentiment que des larmes de tristesse étaient enfermées dans cette poche sous ma paupière et que je vivais un moment de vague à l'âme.

 

Mon soin s'est donc passé ainsi : j'ai fait bouillir un peu d'eau (10 cl) dans laquelle je versais 1 goutte de chaque quintessences (quatre). Quand la température de l'eau était supportable, je trempais une compresse que je posais sur ma paupière. Je la massais et renouvelais l'opération pour que le soin dure environ un quart d'heure. Ensuite je poursuivais selon la prescription du médecin.

24 heures après la consultation, plus de rougeur ni d'inflammation toutefois restait une petite boule sous le doigt. J'ai poursuivi le traitement encore 3 jours et j'ai arrêté puisque j'étais guérie.

 

Chalazion, marionfleurs

 

 

 

Abeille dans un coquelicot, marionfleurs