# 270 ème
>> Tout nouvel abonné reçoit en cadeau mon calendrier-carnet de notes élixirs floraux : clic

(Je m'équilibre avec la fleur HOLLY depuis un mois)

 

J'assiste à une réunion avec un élu et des habitants de mon quartier. L'objet est d'améliorer notre quotidien. La séance commence par l'ordre du jour qui a cinq points. Après une demie-heure l'élu clot seulement le premier sujet, il est alors interrompu par un homme qui monopolisera la parole pendant trois quarts d'heure pour parler hors sujet avec animosité, rancoeur, besoin de reconnaissance, emportement et il ne cesse de se répèter et de cirer les pompes du politicien présent. Le temps passe, le public s'énerve, je demande la parole :

-"Monsieur, j'entends bien votre colère au sujet de ... et sans doute est-elle justifiée. Les élus à qui vous en voulez ne sont pas présents ce soir. Ce dont vous parlez ne fait pas partie du sommaire de cette réunion, il est déjà tard et il reste encore quatre sujets à aborder. Je pense qu'une solution est de contacter les responsables concernés et de solliciter un entretien pour discuter de vos problèmes."

- "Mais tu te prends pour qui ? me répond-t-il. C'est la première fois que tu viens, tu n'y connais rien et tu me demandes d'arrêter de parler ! D'abord ce n'est pas un sommaire mais un ordre du jour ! Si j'ai envie de dire des choses je les dirai que ça te plaise ou pas !! Rentre chez toi, occupe-toi de tes gosses, de ta maison et de l'homme, espèce de pré-ménopausée !!! De toute façon ici personne ne s'intéresse aux problèmes du quartier ... nous sommes les seuls ... bla bla bla ..."

J'attendais de notre élu, conducteur de cette réunion, qu'il rappelle les règles de base de la communication et de la démocratie française mais il resta silencieux.

 

L'agressivité est un sentiment contagieux.
Si vous en recevez une salve, difficile de résister à un bon coup de mitraillette en retour.

Normalement j'aurais répondu à ces insultes. Pour quel résultat ? 1. Une jolie guerre, vue notre différence d'opinion sur l'égalité des sexes et des cerveaux. 2. Et la moitié du public serait parti. 3. Me serais-je sentie mieux après ? J'en doute ;)

Ce soir-là sous l'influence positive de la Fleur Holly je me comportai autrement.

> Je me rappelai le conseil de Maître Zhou* : - "Si quelqu'un t'insulte ou cherche à t'humilier, ne réponds jamais et passe ton chemin : ce n'est pas ton problème mais le sien."

Je n'ai donc rien répondu non par faiblesse mais parce que ces propos ne trouvaient aucun écho en moi. Je n'avais rien en commun avec cet homme : philosophie de l'humain, chemin d'éveil spirituel, sentiments négatifs cités. Je ne lui ai donc pas donné de grains à moudre !

> Il s'est même passé en moi-même un phénomène contraire car j'ai ressenti de la COMPASSION pour lui : Il doit être en grande souffrance pour maudire autant les gens. S'il ne trouve pas de solution pour apaiser ses sentiments, il peut en tomber malade.

Cet homme n'a pas compris que son agressivité faisait fuir tout le monde. Il se voit comme victime de l'indifférence des autres alors qu'il crée lui-même cette indifférence à cause de son attitude haineuse, révoltée et humiliante pour autrui.

>> Merci HOLLY de me protéger de la contagion facile de colères reçues.

 

ombrelle-19897HOLLY2

 

* * * * *


D
imanche soir, une personne m'a fait la remarque qu'elle ne m'avait pas vue de la journée. Bien que présente à la maison, je me serais la plupart du temps mise en retrait de la famille !

Je me suis demandée si cela était exact ?

En effet, j'ai été très souvent seule, mais pourquoi ?

Pourquoi : parce que cette même personne était de mauvaise humeur.
Je suis rentrée le midi après une belle matinée "spirituelle", ramenant avec moi une Lumière qui avait voyagé des milliers de kilomètres depuis un lieu sacré, et une joie profonde de ce que j'avais partagé avec d'autres à témoigner aux miens.

L'ambiance à la maison était un poil électrique et cette personne en a entretenu l'intensité tout l'après-midi jusqu'à ce que je lui dise de disjoncter une bonne fois pour toute parce que son humeur nous était difficile à supporter.

 

Fuir quelqu'un qui est de mauvaise humeur est une solution de protection.

 

Ca fait déjà plusieurs jours que je ressens en moi une bonne humeur constante.
Je suis heureuse de chaque nouvelle journée qui se présente. Elle n'est pas différente de celles où j'étais de MOINS BONNE HUMEUR parce qu'il m'arrive tout autant d'aléas, par contre j'y réagis avec souplesse et humour à la place de colère et critique.


Je n'ai parlé à personne de mon entourage de cette impression de BONNE HUMEUR.
La même semaine au retour de mon cours de danse, mon fils vint à moi et me dit :

- Maman tu es de bonne humeur ce soir ! :)

Je lui souris et profitais de l'occasion pour en savoir plus :

- Oui tu as raison je suis de bonne humeur !!!
  Est-ce seulement ce soir ou suis-je de bonne humeur plus souvent qu'avant ?

- Maman, tu es tout le temps de bonne humeur !


>> Merci HOLLY pour ce sentiment qui change ma vie et ma relation aux autres :)

 

Cartes d'anges dans mon houx ; marionfleurs

 

* * * * *

 

Dernier jour d'école, ce matin l'aiguille trotte à toute vitesse sur le cadran et les enfants font comme s'ils étaient déjà en vacances de Noël ! Mais il n'en est rien et il nous reste 10 minutes pour nous habiller, brosser les dents, mettre les manteaux, les gants, les bonnets ...

 

Avant ma prise prolongée de la fleur HOLLY
Les humeurs IMPATIENS, BEECH, VINE, HOLLY, CHERRY PLUM prendraient le pouvoir de mon cerveau malgré mes intentions d'éducation bienveillante et mes outils de communication positive. Mes enfants auraient été prêts pile à l'heure mais au pas de course et dans les grognements. Et moi j'aurais déprimé et me sentirais coupable de mes agissements.

Ils seraient arrivés en classe tristes et stressés. Bonne journée les gars ! :(
> LA MAUVAISE HUMEUR se transmet ne l'oublions pas !
On est méchant avec eux, ils seront méchants à leur tour.

Depuis ma prise prolongée de la fleur HOLLY
De mes anciennes humeurs ont émergé leur qualité : patience, tolérance, guidance, gentillesse et calme. Je prends du recul face aux situations "de crise" et j'aime mes enfants même dans leurs travers. Je comprends qu'ils ont encore besoin de notre aide et la leur offre. Et nous ne manquons pas de rigoler quand c'est possible. Par exemple ce matin pendant que j'habillais le plus petit nous écoutions la radio. Une musique de David Guetta nous a donné envie de danser alors la chambre est devenue une piste de discothèque et mes enfants et moi nous sommes déhanchés pendant trois minutes. On a fini dans les rires et tout ce monde est parti très à l'heure à l'école. C'était trop FUN !

Ils sont arrivés en classe heureux et détendus. Bonne journée les gars :)
> LA BONNE HUMEUR aime aussi la contagion ne l'oublions pas.
Et elle change le quotidien.

 

 

  • Mots Clés : Chemin, Citations, Comment agissent les Fleurs en nous ?, Santé ; Amour, Colère, Conflit, Crise, Relations
  • Référence Maître Zhou* extrait de Coeur de Cristal, Frédéric Lenoir : Clic Z'annexes

 

 

 

Des guirlandes lumineuses marionfleurs