>> En vous abonnant, vous recevez un goodie mensuel : clic
>> nouveauté : revente de mon matériel PRO dans "vide-bibliothèque" : clic

 

# 291 ème

 

La kinésiologue a dit qu'il n'avait pas digéré la séparation d'avec son copain. Il n'est plus bouleversé par la situation mais l'éloignement obligé lui reste sur l'estomac et le mine. C'était son meilleur et "unique" copain de grande section. Notre enfant qui jouait toujours avec des plus grands s'était fait pour une fois un complice de son âge et ils s'amusaient bien. Cette rentrée scolaire fut un choc : plus avec son copain de classe, plus avec sa classe de maternelle partie au complet avec une autre maîtresse de CP, donc pas avec la maîtresse de CP qu'il avait rencontrée fin juin, et pas non plus dans la classe de CP qu'il avait visitée pour imaginer son futur. Un choc ! Rien de la projection investie avant les grandes vacances ne s'était réalisé ; notre garçon s'est retrouvé seul au milieu d'enfants étrangers et dans un espace inconnu, tel un martien débarquant sur notre planète !

En septembre dernier je lui ai donné des Fleurs de Bach pour surmonter ce traumatisme mais peut-être pas assez longtemps du fait des stress identifiés par la kinésiologue ? Et puis cet enfant a tendance à masquer ses émotions qui s'expriment ensuite en gastrite (inflammation de la muqueuse de l'estomac).

Notre fils ne s'est pas fait de nouvelles relations approfondies depuis cette rupture. Il nous parle de quelques garçons mais sans insister sur leurs jeux et échanges. On sent bien qu'il n'investit pas. La kinésiologue a décodé qu'il prenait l'option de s'isoler et qu'il ne se donnait pas le droit d'aller voir son ancien ami. Bien qu'ils aient les mêmes récréations, le fait de ne plus partager le temps collectif de la classe perturbe leur relation. Nous avons expliqué à notre enfant que si les adultes avaient coupé le lien entre eux, lui pouvait le reconstruire en allant voir cet ami et en lui parlant. Lui parler de ses sentiments, lui proposer de jouer ensemble à l'école, l'inviter à la maison et pourquoi pas à son prochain anniversaire ?

La kinésiologue nous a conseillé de lui fabriquer un flacon personnalisé pour accompagner son soin énergétique.

Claire.

 

Flacon de mélange :

  • COEUR DE MARIE  : apaiser un coeur qui a vécu une séparation affective douloureuse.
    Pour un enfant qui s'attache fortement à un autre sans exprimer l'exigence de CHICORY.
    Coeur de Marie soulage la peine due à l'attachement et favorise l'autonomie relationnelle.
  • CAMOMILLE : enfant hypersensible et hyperactif. Ses tensions émotionnelles se portent principalement sur l'estomac.
  • WATER VIOLET : sortir de son retrait/isolement et aller vers l'autre pour entrer en relation/communiquer. Aide à libérer un chagrin retenu (pudeur).

 

 

Posologie :

Dans un flacon de mélange* :

  • 2 gouttes de la Fleur de BACH (Water Violet)
  • 7 gouttes des Fleurs DEVA (Coeur de Marie, Camomille)
  • remplir le flacon d'eau de source
  • cognac
  • fermer et mélanger 10 secondes

Prises par jour :

  • 100 % Maison : 4 gouttes au moins 4 fois par jour
  • 50% Ecole 50% Maison : 4 gouttes au petit-déjeuner, 3 x 4 gouttes dans sa bouteille d'eau 33 cl, si pas bue totalement dans la journée, 1 ou 2 prises le soir.

 

 

Etats d'âme suite à une séparatin ; marionfleurs

 

 

  • Mots Clés : Nombres de gouttes et de prises/jours, Quels mots/maux derrière les mots, Système de santé complémentaire ; Bouteille/Gourde, Communication, Ecole, Relation, Stress ; Estomac ; Kinésiologie

    * REFERENCES PAR ORDRE D'APPARITION

  • Fabriquer un flacon personnalisé avec des fleurs de différents laboratoires : 117
  • Autres articles sur la kinésiologie / Fleurs de Bach : 136 ; 151238
  • Idée de lecture pour traiter l'attitude de l'enfant en classe : ouvrage de Françoise Quancez > Clic Z'annexes

 

 

 

Être séparé de la personne aimée ; marionfleurs