# 104 ème

 

- Maman, je veux boire un verre d'eau avec des p'tites Fleurs.

-

Voilà ce que m'a demandé mon aîné ce dimanche-là à 16 heures !

Il est malade depuis samedi matin : la varicelle. Nous le traitons en homéopathie et comme il va très bien sur le plan des humeurs, je ne lui avais pas proposé de messagères florales. Bien que RESCUE + WALNUT auraient pu être d'actualité. C'est donc spontanément qu'il me réclame l'aide de la nature :

- "Parce que je guérirai plus vite maman !"

Non non, je vous jure que je ne l'ai pas endoctriné.

 

Je commence à le questionner sur son ressenti mais à trois ans, pas facile de parler de ces choses là. Je prends alors la tangente et vais chercher mon jeu de cartes florales. Je lui donne les 39 photos des fleurs et lui énonce la consigne :

- "Tu les regardes toutes tranquillement. Quand une Fleur te plait, tu la mets de côté. Ensuite tu m'appelles et nous en parlerons ensemble".

Le voilà parti sur le canapé et durant 5 minutes il fait sa sélection. Parfois j'entends un commentaire : - "Celle-là je l'adore maman !!!" Et quand je la découvre s'agitant au bout de son bras, elle correspond tellement à qui il est ! C'est extra cette méthode* (pour en savoir plus sur le jeu de cartes FDB : Clic Z'annexes)

 

- "Maman j'ai fini, viens m'expliquer les Fleurs maintenant".

Il me présente une à une celles qu'il a retenues. S'enthousiasme de la beauté de certaines, bien que franchement ... seulement il est touché par la beauté intérieure de la plante. Sa partie immatérielle, son essence énergétique qui va lui permettre de se réharmoniser. Sur les 12 fleurs qu'il a choisies, il en élimine 6 parce que même si le défaut concerné est souvent exprimé chez lui, ce n'est pas le cas aujourd'hui. -"D'accord maman, je la prendrai si j'en ai besoin demain !"

Les 6 autres élixirs m'ont stupéfaite par leur exactitude. Et certaines quintessences sont tout à fait représentatives des humeurs et comportements classiques de mon fils. Je les lui donne régulièrement. Il ne le sait pas car il ne sait pas lire le nom des fleurs sur mes cartes. Sa sélection s'est passée au niveau inconscient. Entre son déséquilibre énergétique profond et le message énergétique envoyé par la Fleur.

 

 

Guerir-par-l-homeopathie-Didier-Grandgeorge

Dans son livre Guérir par l'homéopathie, au chapitre des maladies infantiles, le Dr Didier Grandgeorge écrit : "Ce sont des maladies fréquentes de l'enfance qui se sont perpétuées depuis des millénaires. Valeur symbolique : ces maladies permettent d'évacuer sous forme physique les différents contentieux psychologiques résultant des stades de développement de l'enfant. La varicelle est notée sur la ligne > stade anal : la loi du père, séparation d'avec la mère.

Dans les Fleurs que mon fils a choisies : l'une concerne le sevrage relationnel, la coupure du cordon (avec la mère) > RED CHESTNUT

Et deux autres sont en correspondance avec l'évolution : WALNUT + WILD OAT
Ce soir il me semble que même s'il est à l'école depuis quelques mois et que tout se passe bien, sa vraie entrée psychique dans le monde social se passe maintenant.

Pour en savoir plus sur cet ouvrage : Clic Z'annexes

 

Red chestnutWalnutWild oatRescue

 

 

Accessoirement, je prends à l'instant conscience que pile au même âge, j'ai vécu le même contentieux psychologique puissance 10 accompagné d'une apparition de boutons qui n'ont jamais été identifiés par la science de l'époque . L'histoire se répète et quand on fait du transgénérationnel, mes propos prêtent à (sou)rire ! Je m'en vais lui rajouter une fleur pour nettoyer tout ce bazar dont il hérite le pauv' loulou.

 

* La méthode que j'ai utilisée pour la sélection des Fleurs s'appelle le choix spontané. Elle est intéressante avec les enfants jusqu'à l'âge de 8/9 ans. En général on leur montre l'orgue des Fleurs et ils choisissent les flacons des élixirs. Ils le font sensitivement et non selon une guidance mentale. C'est pour cela que c'est juste.

 

 

 

dolto


Si vous voulez en savoir plus sur LE STADE ANAL selon le travail de Françoise DOLTO, j'ai posté un compte-rendu d'une conférence à laquelle j'ai assistée :  Accompagner son enfant : de la dépendance à l'autonomie, par Armelle Brunot.