Voici le résultat du tirage au sort qui fait gagner un entretien floral gratuit. L'abonné(e) n°105 sera contacté(e) aujourd'hui par e-mail.

 

 

# 342 ème

>> Connaissez-vous mon tirage au sort pour gagner un entretien floral gratuit ? : clic


La mort,
ce n'est pas que la disparition du corps physique,
ce peut être aussi la disparition du désir !

 

Quand nous nous résignons à la vie par passivité ou paresse.
Quand nous capitulons intérieurement à faire l'effort pour améliorer une situation que l'on pense définitive.
Quand nous nous coupons du vivant, de ce qui est désagréable et agréable, pour éviter de souffrir.
Quand nous nous laissons porter par les événements comme une feuille file sur l'eau, sans volonté personnelle.

...

Cette attitude apathique et résignée se vit à tout âge, par exemples :

Chez la personne âgée, celle qui se laisse glisser vers sa mort sans manifester un intérêt réel pour sa vie. Il y a bien quelques activités comme le ménage, le repas, une visite ou des émissions à écouter ou regarder pour passer le temps, etc... mais sa vie semble bien monotone, la personne parait peu active ; plutôt spectatrice d'une réalité dans laquelle elle ne prend pas part ou pour laquelle elle ne ressent rien.


Une connaissance jeune adulte l'a expérimentée ainsi : sa prise de conscience est venue suite à un symptôme violent à la fin duquel elle a eu très peur de mourir. En fait, il ne s'agissait pas de sa mort corporelle mais de la mort de sa flamme intérieure. Quand elle me parlait de sa vie actuelle, je me la représentais par un électrocardiogramme au tracé plat. Aucun pic, aucune stimulation.


Un de mes enfants l'exprimait ponctuellement à 4 ans ; il s'allongeait sur le canapé attendant d'avoir une envie qui le motive à entreprendre une activité. Parfois sa léthargie durait plusieurs heures et il disait : "je m'ennuie", "je n'ai rien à faire", "rien ne m'intéresse", "pfff"...


J'ai traversé une émotion de passivité à la fin d'un accouchement où je n'ai pu éviter la péridurale pour mettre au monde mon enfant. Si l'anesthésie a supprimé la douleur des contractions ce qui m'a permis de reprendre pied, elle a également coupé mon lien avec l'enfant (la vie intra-utérine). N'ayant plus d'informations sensibles de mon corps, j'étais complètement perdue pour savoir quand pousser ou attendre et je n'ai eu comme alternative que de suivre les directives de ma sage-femme car un état de passivité m'avait envahi. Je n'étais plus impliquée physiquement dans l'événement.


En entretien floral avec
les petits enfants (entre 9 et 24 mois), j'ai été suprise qu'un grand nombre d'entre eux fasse le choix spontané* de cette essence. Soit elle était leur élixir d'harmonisation (1), soit il l'offrait à un de leur parent (2) pour son ré-équilibrage, toujours en lien avec la difficulté émotionnelle dont nous venions de parler.

  1. En choisissant cette FLEUR DE BACH, l'enfant informe ses parents qu'il s'est résigné au comportement qu'ils lui imposent en se mettant intérieurement hors-circuit pour ne pas en souffrir ; car l'enfant a compris que ses parents ne répondraient jamais à son besoin. Pour y "survivre", l'enfant lâche son désir et s'accomode des conditions puisque rien ne semble pouvoir faire changer ses parents. J'ai souvent rencontré cette situation pour un non accompagnement à l'endormissement avec un enfant qu'on a laissé pleurer longtemps seul dans son berceau.

  2. En choisissant cette FLEUR DE BACH pour son parent, l'enfant lui dit : "Tu te résignes à cette situation qui ne te convient pas. Tu ne te bats plus. Tu vis sans vivre. Tu es là sans être là..."

 

 

20150524_122320  P_20170525_122716

© photos : marionfleurs.canalblog.com

 

 

Fleur de BACH : WILD ROSE

Edward BACH*

DEFINITION : "Pour ceux qui, sans raison apparemment suffisante, se résignent à tout ce qui peut leur arriver. Ils se contentent de glisser dans la vie, la prennent comme elle est sans aucun effort pour améliorer les choses et trouver quelque joie. Ils ont renoncé sans se plaindre à la lutte pour la vie."

"Cet état arrive « sans raison suffisante ». Il n’est pas rare de rencontrer cet état quand nous nous sommes trop investis au contraire dans un projet, qui n’a pas abouti, contrebalançant un surinvestissement, ou bien au fil de notre vieillissement, lorsque les choses qui nous intéressaient ont perdu de leur piment à cause d’ennuis, que ce soit au travail ou à la maison ou à l’occasion de deuil ou de maladies."


Pascale MILLIER*
"Accepter ce qui ne peut être changer et changer ce qui peut l'être".



Posologie

Flacon 1ère dilution
BACH : 2 gouttes, 4 fois par jour
DEVA : 3 gouttes, 3 fois par jour

 

Si vous avez une expérience florale avec cette quintessence, je vous invite à nous le partager en commentaires.



* * * * *

Les neuf marches - J'ai Lu

Citation de REBECCA (âme en instance d'incarnation) : "Beaucoup ici (au royaume des âmes) ne se soucient pas de ce qu’ils vont avoir à faire quand ils reprendront un corps charnel. Les âmes aussi parfois aiment leur confort, et même passées de l’autre côté, elles gardent leurs habitudes de paresse."

 

 

  • Mots Clés : Choix spontané enfant, Chronique, Citations, Entretien Fleurs de Bach ; Changement, Destin/Sa vie, Deuil/Mort, Vitalité.

    * REFERENCES PAR ORDRE D'APPARITION

  • Méthode du choix spontané par les enfants : 64 ; 105
  • Ouvrage Edward Bach : Clic Z'annexes
  • Ouvrage Pascale Millier : Clic Z'annexes
  • Ouvrage Les neuf marches : Site internet

 

 

P_20180331_090943

Trouver ses générateurs d'envies !