# 308 ème                                           

>> Connaissez-vous mon GOODIE mensuel ? : clic

 

CANICULE, l'actualité météorologique du moment ...

Jeudi 17h20, je sors dans le jardin pour changer de place notre capteur météorologique qui passera d'une zone ombragée à ensoleillée, juste par curiosité... Puis je rentre me poser devant sa station centrale, elle affiche encore 40°C. Cinq minutes plus tard le nombre a grimpé à un démentiel 52.1°C, température du en plein cagnard !!!! Wahou ! Je n'aurais jamais cru vivre ce niveau de chaleur dans ma région pré-alpine !

  • Si la canicule a des effets négatifs sur votre humeur, l'article n°164 est fait pour vous : clic
  • Si vous avez pris un coup de chaud, l'article n°237 vous intéressera : clic

 

 

 

PATRICIA KAAS, l'actualité du Blog en ce moment

Dans l'article n°206, je vous ai proposé neuf extraits du livre L'OMBRE DE MA VOIX* de Patricia KAAS (autobiographie) avec l'idée que vous identifiez les Fleurs de Bach possibles selon les émotions et les comportements cités.

Marie WildOat nous a partagé ses réponses et ses doutes en COMMENTAIRES et je l'en remercie pour son courage. Aujourd'hui c'est à mon tour de vous faire part de mes réponses qui sont ouvertes à discussion comme d'habitude sur ce BLOG.

> revenir à l'article n°206 pour lire les passages cités : clic

 

* * * * *

L'ombre de ma voix, Patricia Kaas
Récit, autobiographie, FLAMMARION - quelques extraits :

 

  1. Dans ce paragraphe il s'agit de l'archétype émotionnel de la Fleur CLEMATIS* : rêverie, monde créatif et artistique, projection dans le futur, imagination prolifique.
    Patricia KAAS évoque une faiblesse de sa mémoire et peut-être un manque d'ancrage dans sa vie réelle (personnelle) pour certains domaines ? CLEMATIS facilite l'intérêt de l'esprit pour le présent (concentration), ces contraintes, et notre capacité à concrétiser des projets imaginés.
    CLEMATIS est également intéressante pour une personne ayant le RÊVE au coeur de sa vie professionnelle. Patricia KAAS a un métier qui demande des qualités inspirées + elle vend du rêve (chansons et spectacles) + sa profession paillettes, public et succès  fait rêver nombre de jeunes.

  2. Mots-clés : surprotéger + à être anxieuse (pour moi) ; me prévenait que j'allais tomber et me faire mal.
    Cette maman est angoissée qu'il arrive quelque chose à sa fille. Elle la met en garde sur d'éventuels risques et la protège à outrance. On devine avec ces quelques mots que Patricia Kaas n'a pas du faire tout ce qu'elle voulait ou en cachette de sa mère pour ne pas lui causer de souci. RED CHESTNUT* apaise nos peurs dirigées vers les personnes que nous aimons. Préoccupé de leur bien-être, on agit comme un parent-poule en les surprotégeant pour leur éviter les malheurs du quotidien. Agissant ainsi l'enfant ne peut pas avoir confiance en lui pour se débrouiller seul dans la vie, et l'attitude anxiogène de son parent empêche son autonomie.

  3. Mots-clés : le programme est chargé ; mon endurance ; enchaîner des chapelets de dates sans broncher ; Je ne me plains pas, on ne m'a pas appris ; je ne l'ai jamais entendu dire : "je suis crevé, j'en ai marre." Alors de quel droit, moi qui ai le privilège de voyager, de gagner ma vie en chantant, moi qu'on traite comme une princesse, je me plaindrais ?
    OAK* est la fleur pour une personnalité forte, qui fait face courageusement à une importante quantité de travail qu'elle assume(ra) sans se plaindre. L'individu est prisonnier d'un sens du devoir (très/trop) développé, souvent reçu au cours de son éducation*. Dans cet extrait, Patricia Kaas nous donne la clé de la raison de son comportement, elle reprend pour elle l'attitude de son père. De plus, on peut noter un état d'âme PINE* sous-jacent, elle se sentirait coupable de se plaindre au regard de ses privilèges. (Son père était mineur de fond en Lorraine).

  4. Mots-clés : Décidément, j'ai perdu espoir de me débarasser de ce problème qui m'empêche de vivre depuis trop longtemps. J'essaie de me faire à l'idée que je vivrai toujours avec quelqu'un dans mon dos. Que je sentirai toujours sa respiration, son souffle dans ma nuque, à ce fou qui m'aime tragiquement. La perspective me terrifie. Mais force est de constater que nous sommes dans une impasse, lui et moi. Je ne peux rien lui donner. Et lui, bon sang, qu'il me fiche la paix."
    Je relève 3 Fleurs de Bach. GORSE* : perdre totalement espoir après plusieurs échecs. On renonce à un changement positif possible. On se résigne à une situation et on en souffre. On peut avoir le sentiment d'être dans une impasse, bloqué et ne jamais en sortir. ASPEN : C'est la fleur pour une peur que l'on situe derrière soi (dans le dos, dans la nuque) parce qu'on ne sait pas d'où viendra le danger ? L'homme harcèle Patricia Kaas depuis des mois, c'est un fou, ses comportements imprévisibles et intrusifs la fragilisent. Elle se sent en insécurité, elle a peur que quelque chose n'arrive mais quand, où et quoi la prochaine fois ? ROCK ROSE : éventuellement en plus d'ASPEN pour la terreur.

  5. RED CHESTNUT est la quintessence florale pour traiter les problèmes relationnels. Indispensable dans le cas de manipulations psycho-émotionnelles, cette Fleur de BACH permet de couper le lien entre le bourreau et la victime car, comme le dit Patricia KAAS, même si elle souffrait, un attachement émotionnel était né entre eux deux au point qu'elle se sentait un peu coupable de sa mort : PINE. Personnellement, j'ajouterais STAR OF B. pour le choc et le traumatisme de la situation + WALNUT* pour s'adapter au changement et se libérer d'habitudes comportementales.
    RED CHESTNUT également pour le souci qu'a Patricia KAAS envers ce garçon. Elle ne le condamne pas, elle ressent plutôt une empathie et aurait préféré qu'il soit soigné pour son problème psychique. Ne retrouve-t-on pas la prévenance de sa mère ? Cette anxiété pour le bien-être des autres, cette hyspersensibilité au malheur d'autrui.

  6. Mots-clés : La peur ne m'a pas quittée. Le moindre bruit, la nuit me réveille. Je mets des heures à m'endormir, aux aguets, les nerfs à vif. Je ne peux plus fermer l'oeil si une lampe allumée dans ma chambre. Je sursaute au moindre craquement. Je me lève plusieurs fois pour vérifier que j'ai bien fermé la porte. J'ai peur qu'on me regarde, je flippe dès que c'est avec insistance.
    Quand on est victime d'une situation de maltraitance (physique/psychique) la peur d'une situation concrète débouche souvent sur une peur générale. ASPEN est l'essence florale qui traite cet état de peur généralisée. Symptômes : avoir peur du noir, trembler au moindre bruit, avoir les nerfs à vif, vérifier des mesures de sécurité, s'imaginer agressé(e).

    Mots-clés : Ces deux ans de harcèlement m'ont un peu traumatisée. Je vis encore dans la terreur ; pour un peu j'apercevrai encore mon fou dans la foule. j'ai beaucoup de mal à dormir seule, j'ai besoin de me sentir protégée pour fermer ne serait-ce qu'un oeil. J'essaie de me raisonner, de me dire que je ne crains plus rien, mais je ne peux pas m'empêcher de sentir que je ne suis pas en sécurité. Des mois sont nécessaires avant que, de nouveau, je puisse sortir de chez moi sans imaginer le pire.
    STAR OF B. pour guérir du traumatisme. ASPEN : avoir des hallucinations, agoraphobie, besoin de compagnie pour se rassurer, se sentir intérieurement faible et insécurisé. Eventuellement ROCK ROSE si elle a des moments de panique. Eventuellement CHERRY PLUM* si elle a des moments où son esprit s'emballe et elle a peur de faire n'importe quoi.

  7. Je pense à la fleur ELM, donnée aux forts qui assument de hautes responsabilités et connaissent un moment passager d'abattement suite à un imprévu qui leur fait perdre pied. Ici, un trou de mémoire de texte en plein concert surprend Patricia KAAS qui malgré tout, professionnelle aguerrie de la scène, garde confiance et se réessaie à l'interprétation de la chanson. Elle ne renonce pas, mais "ce blanc" exprimé par deux fois encore devant un public nombreux l'ébranle plus fortement : grand moment de solitude ; plus je tente de me rattraper, plus je m'enlise ; je voudrais disparaître ; j'ai le sentiment de ramper dans l'obscurité ; de tâtonner sans auune chance de débusquer l'issue ; la panique m'a mise hors service ; je vois le moment où je vais m'écrouler. Elément principal du spectacle, star de la chanson française, elle n'est plus au niveau habituel de sa performance - elle qui vise la perfection, l'excellence - alors son assurance s'effrite et l'artiste ressent une panique (ROCK ROSE) qui finit de saborder ses tentatives de récupération, elle a perdu ses repères.

  8. Mots-clés : Le succès mitigé du cinquième album m'a d'abord abbatue avant de m'insuffler une nouvelle force. Comme mon père l'était, je suis une acharnée, une combattante. Je n'arrête pas de lutter à la première défaite.
    A nouveau une très belle présentation de la fleur OAK. Elle fait parti du 6ème groupe : Découragement, désespoir, abattement. La raison est suite à trop d'efforts fournis, à un état de lutte. OAK redonne de l'espoir, de l'énergie et de la motivation. OAK favorise également l'acceptation d'un temps de détente pour se ressourcer et retrouver ses forces de vie.

  9. Mots-clés : La tournée Kabaret  est harassante. Physiquement je suis amenée à me dépenser beaucoup dans ce spectacle. A tous les niveaux. La danse rajoute des couches de fatigue (...) et quand je sors de scène, je suis totalement épuisée. Avec Kabaret, le curseur de surcharge vire au rouge. (...) Je me suis tuée au travail, écrasée de fatigue pour ne plus rien sentir, je me suis cassée en mille morceaux, éparpillée sur scène aux quatre coins de la terre pour éliminer la douleur sans jamais l'éjecter.
    OLIVE : pour un état harassé. Un épuisement général.
    OAK : surcharge de tâches/d'actions qui amène à l'épuisement. Se tuer au travail (= ne pas accepter ses limites). Dépasser ses limites, sa résistance, puiser dans ses réserves.

    Mots-clés : Avec Kabaret je vais seulement au bout de mon investissement. Je place toutes mes forces et mon énergie. Les concerts coûtent chers, la production étant très lourde avec un chorégraphe, une danseuse, des musiciens, et je commence la tournée sans savoir quel sera le résultat financier. Mais j'ai choisi de me faire plaisir, de créer le spectacle parfait, d'offrir l'illusion d'un moment.
    (ELM : car elle ne perd pas confiance en elle)
    OAK :
    écrasée par le poids des responsabilités, elle assume sans se plaindre et y met toute son énergie et ses forces pour combler un public et remplir les concerts. Elle garde un sentiment de plaisir (parfois il n'y en a plus) mais on peut penser à un état proche du burn out.

 

 

Oak en fleurs ; marionfleurs

 

 

  • Mots Clés : Citation, Eduquer la personne ; Corps, Désespoir, Emotions, Angoisse, Stress, Travail.

* REFERENCES PAR ORDRE D'APPARITION

 

 

 

P_20170622_172807